Démystifions l’aiguille d’acupuncture !

stock-photo-72709197-akupunkturnadeln

L’acupuncteur utilise principalement l’aiguille comme outil thérapeutique.  L’insertion d’une aiguille sur un point précis, enclenche une série de réactions physiologiques permettant d’avoir un effet sur les symptômes ou la condition à traiter.

Les aiguilles utilisées par les acupuncteurs du Québec sont à usage unique.  C’est-à-dire qu’elles sont emballées de façon stérile et jetées immédiatement après usage dans un contenant prévu à cet effet éliminant les risques d’infection.

Les aiguilles peuvent être fabriquées de différents métaux (or, argent, fer, zinc, cuivre…) Mais ici au Québec, elles sont principalement faites d’acier inoxydable, métal idéal car il est résistant et flexible.

La longueur et le diamètre de l’aiguille sont variables, et choisis selon la préférence de l’acupuncteur, de l’endroit qui sera poncturé et de la tolérance du patient.

En génstock-photo-11968010-compare-the-size-of-acupuncture-needleéral les aiguilles ont un diamètre de  0.20 à 0.30 mm (comparativement, un cheveu humain est 0.04 à 0,1mm), et une longueur de 25 à 50 mm.  Seule une petite portion de l’aiguille est insérée dans la peau.

 

stock-photo-13351042-taping-the-needel

Utilisation d’un mandrin

Comme l’aiguille est très fine et souple, afin d’être insérée de façon plus précise, certains acupuncteurs utilisent un mandrin. Il s’agit d’un tube de plastique dans lequel l’aiguille est glissée afin de la guider au bon endroit, d’un léger coup avec le bout du doigt, l’aiguille est insérée.  L’aiguille doit être insérée avec un geste précis et vif, pour minimiser les risques sensations désagréables.

 

Maintenant la grande question ? Est-ce que ça fait mal ?

La réponse est non !  Même s’il est possible de ressentir une légère sensation de piqûre semblable à celle d’un moustique, l’introduction d’une aiguille d’acupuncture se fait généralement sans douleur.   Lorsque les aiguilles sont en place, certains ressentent une lourdeur, un engourdissement ou une légère irradiation; les aiguilles agissent…  Ces sensations disparaissent habituellement rapidement pour laisser une sensation de bien-être et de détente.

Les aiguilles ne sont pas les seuls outils de l’acupuncteur. Dans certaines situations, afin de compléter le traitement les outils suivants pourraient être utilisés ;

  • La moxibustion ; action de chauffer l’aiguille ou le point d’acupuncture à l’aide d’un appareil électrique ou d’un cigare d’herbes.
  • Les ventouses ;  petit contenant de plastique créant une succion, placé sur un point d’acupuncture ou que l’on fait glisser le long d’un méridien ou sur un muscle en particulier afin de favoriser la circulation de l’énergie.
  • L’électrostimulation ;  l’application d’un léger courant électrique sur les aiguilles, souvent utilisée pour détendre les fibres musculaires.

Source : passeportsanté.net

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.